Dans le rayon des piscines hors-sol ou semi-enterrée, nous pouvons retrouver des modèles en bois. La plupart du temps, les essences sont du teck, de l’iroko ou du pin. Ceux-ci sont bien résistants à l’humidité et lorsqu’on fait l’acquisition de ce type de piscine, il faudra voir tous les avantages et les inconvénients.

Les points forts des piscines en bois

Comme elles sont souvent hors-sol ou semi-enterrées, ces piscines peuvent être démontées après l’usage et comparées à l’acier, elles sont plus faciles à installer et à désinstaller. On peut également trouver des piscines en bois dans toutes les dimensions et toutes les profondeurs. Peu importe le style que vous avez déjà adopté dans votre jardin, la piscine en bois peut parfaitement intégrer le décor. Elles sont plus esthétiques et vous n’aurez pas à craindre pour ce qui est de leur robustesse, car ces essences de bois le sont et ont été traitées pour supporter l’humidité. L’avantage de ce type de piscine aussi réside dans son prix, car elle est moins chère.

Les inconvénients de la piscine en bois

Pour espérer que cette piscine vous accompagne plusieurs années, il faudra penser à l’entretien. Comparé aux autres matériaux, le bois demande plus d’entretien. Pour garder sa couleur d’origine, il faut avoir des produits et des matériels spécifiques pour le nettoyage. Si on vous a toujours dit que les piscines doivent être placées à des endroits ensoleillés, mais pour cette piscine en bois, il faudra la mettre à l’ombre de temps en temps, car vous risquez d’avoir des fissures par sécheresse. Même lorsque votre piscine est désinstallée et que vous ne l’utilisez pas, il faudra toujours l’entretenir. Cette piscine en bois ne pourra pas aussi vous accompagner plus de cinq ans même si elle est bien entretenue.